---



afder.com, 30 janvier 2013

Position de l'AFDER sur les salles d'injection supervisées

L'AFDER tient à préciser sa position au sujet des salles d'injection supervisées et rappelle aux décideurs, responsables d'associations ainsi qu'aux professionnels de la toxicomanie que nous sommes les dépendants en rétablissement et que notre but primordial est de rester abstinents.


Pour les addicts qui consomment encore nous voulons transmettre le message qu'il est possible de vivre sans drogue. C'est pourquoi nous n'avons aucune opinion sur les salles d'injection, nous ne sommes pas médecins, ni ne pouvons prendre position au nom des dépendants actifs.

Certaines associations, engagées dans la lutte contre les drogues et la toxicomanie et œuvrant pour la prévention, réagissent aux annonces des projets gouvernementaux. Elles ont publié des intentions en notre nom en signant un manifeste contre l'expérimentation de salles d'injection de drogues aux toxicomanes supervisées.

Nous dénonçons ici toute affiliation à des associations ou personnes qui voudraient parler en notre nom.

Nous rappelons que nous n'avons aucune opinion sur les salles d'injection de drogues aux toxicomanes et que chaque dépendant est libre de son destin.

Nous sommes les survivants, nous sommes ceux qui ne consomment plus, nous sommes ceux qui sont capables de vous expliquer comment chacun d'entre nous a fait pour arrêter les drogues. Nous sommes là pour témoigner de nos parcours d'abstinence et de rétablissement.

Pour nous qui avons vécu dans notre chair les ravages des drogues et avons perdu trop de compagnons, chaque vie sauvée est une victoire et tous les chemins sont valables si ils mènent au rétablissement.

Source

Direct link to this page