---



cyberpresse.ca, 03 octobre 2011

Le maire Watson ne veut pas d'un « Insite » ottavien

Le maire d'Ottawa Jim Watson affirme qu'il fermerait la porte à toute demande éventuelle pour l'ouverture d'un site d'injection supervisé dans la capitale.

« Je n'appuie pas l'ouverture d'une clinique d'injection à Ottawa », tranche-t-il.

Le maire dit préférer mettre toute son énergie dans les deux centres de ressources pour toxicomanes, dont la Maison de la Fraternité d'Ottawa, située à Vanier. « C'est notre priorité. »

Vendredi, la Cour suprême du Canada a rendu une décision unanime en faveur de la clinique Insite, située à Vancouver. Le jugement ouvre ainsi la voie à la multiplication des centres d'injection supervisée au pays.

M. Watson a vivement réagi aux propos du Dr Mark Tyndall rapportés par le Ottawa Citizen samedi, voulant que le chef de division des maladies infectieuses de l'Hôpital d'Ottawa souhaite piloter un projet de clinique semblable à celle de Vancouver.

« Un petit désastre »

« Personne ne voudra avoir ce genre d'endroit dans son quartier », dit le maire, qualifiant de « petit désastre » le secteur où est située la clinique Insite.

Source

Direct link to this page