---



txsubstitution.info, agencenews.com, 21 août 2007

INSITE : La communauté scientifique se mobilise pour inciter Ottawa à privilégier la science, pas l'idéologie

La revue Open Medecine, une nouvelle revue médicale indépendante avec comité de pairs, apporte une contribution majeure au débat relatif à l'avenir qui sera réservé à Insite, le site d'injection supervisé de Vancouver.

Dans le dernier numéro d'Open Medecine (Vol 1, numéro 2), Stephen W. Hwang, chercheur et professeur à la Faculté de médecine de l'Université de Toronto, publie un article, endossé par plus de 130 chercheurs et médecins canadiens, pressant le gouvernement fédéral du Canada à baser ses décisions en matière de santé publique sur l'évidence scientifique et non sur des valeurs morales, tout particulièrement dans le dossier du renouvellement de l'exemption permettant à Insite de poursuivre ses activités en toute légalité.

Dans son article, Hwang présente des arguments hautement persuasifs, démontrant que l'idéologie mise au service de la santé publique peut avoir des conséquences désastreuses. Il rappelle par exemple que c'est dans la ville de Washington DC, seule ville américaine à avoir, au cours des 10 dernières années, empêché l'ouverture de site d'échange de seringues, en dépit de l'évidence, que l'incidence du VIH est la plus haute aux États-Unis, atteignant 128 pour 100 000 personnes.

Celui-ci rappelle donc que les décideurs politiques doivent faire des choix et ont une réelle responsabilité quant à la santé publique de la population. Ceux-ci ont donc, en la matière, le devoir de faire des choix explicites et transparents.

Par ailleurs, Hwang exhorte, lorsque cela devient nécessaire, la communauté scientifique à prendre part au débat public et lutter contre les décisions qui nient l'évidence, comme c'est le cas dans le dossier d'Insite.

Direct link to this page