> > > 2011

 

23 décembre

Un site d'injection supervisée à Verdun d'ici un an

Verdun est dans le champ de mire de l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal (ASSSM). En effet, dans le meilleur scénario, le sud-ouest de Verdun accueillera l'un des sites d'injection supervisée (SIS) et ce, d'ici un an. C'est ce qu'a annoncé l'ASSSM, vendredi 16 décembre, alors qu'elle rendait public son Rapport de l'étude de faisabilité sur l'implantation d'une offre régionale de services d'injection supervisée.

Plus

05 décembre

La MILDT épinglée par le Sénat

Communiqué du Réseau Français de Réduction des risques + Compte-rendu de la séance de discussion au Sénat suite au Rapport de Laurence Cohen.

Plus

02 décembre

Rapport de la Commission des affaires sociales sur le projet de loi de finances de la MILDT pour 2012

p.16 - "C'est pourquoi, pour lutter efficacement contre l'épidémie d'hépatite C qui a pris des proportions très importantes ces dernières années, de nombreuses associations prônent l'ouverture de salles de consommation supervisées, sur le modèle de ce qui a déjà été expérimenté chez certains de nos voisins (Suisse, Espagne, Allemagne). Les élus locaux de plusieurs grandes villes de tous bords politiques, comme Paris, Marseille et Bordeaux, se sont déjà portés volontaires pour participer à une telle expérimentation. Ces salles sont un outil de prévention, mais également un moyen d'entrer en relation avec les usagers, de mieux connaître leurs habitudes et leurs besoins et de les orienter, s'ils le souhaitent, vers des structures de soin. Cette formule, qui a causé de vifs débats l'an dernier avant d'être rejetée par la mission d'information sur les toxicomanies6(*), mérite d'être traitée non d'un point de vue moral mais d'un point de vue pragmatique, celui de la réduction du risque pour les usagers et des nuisances pour la société. Alors que dans de nombreuses villes, les toxicomanes les plus précaires consomment des produits illicites dans l'espace public, il est nécessaire de diminuer les troubles à l'ordre public que cela occasionne, tout en sachant que l'emprisonnement de ces personnes ne constitue pas la solution appropriée. La recrudescence de conduites à risques en matière d'usage intraveineux montre les limites des politiques actuelles de réduction des risques. Votre rapporteure invite donc à la création, dans un cadre expérimental, d'un nombre limité de ces structures afin d'évaluer l'aide qu'elles apporteraient à un public très précaire."

Présentation du rapport et recommandation par la Sénatrice Laurence COHEN, le 2 décembre 2011

France Culture - 6 décembre 2011

Plus

00 novembre

Contreverse - Les centres d'injection supervisée en débat

Plusieurs arguments fort valables se sont fait entendre dans le cadre du débat entourant l’ouverture d’un centre d’injection supervisée (CIS), à Québec notamment. Certains estiment qu’un tel service permettrait d’engendrer des économies ou rendrait le centre-ville plus sécuritaire, alors que d’autres y voient plutôt un enjeu de santé publique. Pour notre part, nous jugeons que refuser l’ouverture d’un CIS au centre-ville, là où se trouvent les personnes concernées, constitue une violation des droits garantis par la Charte canadienne des droits et libertés, la Charte des droits et libertés de la personne du Québec et le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC).

Plus

07 novembre

Services d'injection supervisée : au moins cinq projets pour Montréal

Au moins cinq Services d'injection supervisés (SIS) pourraient voir le jour à Montréal dans plusieurs quartiers différents, a appris La Presse de plusieurs acteurs engagés de près dans le dossier. Si le ministère de la Santé a récemment accordé son feu vert au projet, ce dernier semble encore loin de voir le jour et de faire l'unanimité.

Plus

20 octobre

Le Danemark adopte le projet de loi pour rendre légale l'établissement des SCMR

Les quatre partis à la majorité ont adopté le projet de loi pour rendre légale l'établissement des salles d'injection pour toxicomanes, explique le porte-parole social-démocrate de la santé Sophie Hæstorp Andersen...

Plus

14 octobre

L'Etat français en retard

Jean-Pierre Daulouède, organisateur du colloque THS qui se tient actuellement à Biarritz, salue cette décision juridique mais déplore l'attitude de l'Etat français : “Le refus de nos politiques d'œuvrer pour la réduction de risques liés aux drogues, comme l'instauration de salles d'injection et le retard pris avec les produits de substitution, explique grandement que la France est le deuxième pays européen le plus touché par le VIH.”

Plus

13 octobre

Centre d'injection supervisée: au moins un an avant l'ouverture

L'organisme Point de Repères se donne un horizon de 12 à 18 mois avant l'ouverture à Québec d'un centre d'injection supervisée pour les usagers de drogues intraveineuses. Le temps de mener des consultations afin de rendre ce projet socialement acceptable. Sur ce point, le conseil de quartier Saint-Roch reprendra d'ailleurs le vote sur cette épineuse question le 27 octobre.

Plus

11 octobre

Québec donne le feu vert aux centres d'injection supervisée

À la lumière du récent jugement de la Cour suprême confirmant la légalité et la légitimité d'un centre d'injection supervisée de drogues sur la côte Ouest, le ministre de la Santé du Québec s'affiche favorable à l'implantation de piqueries légales chez nous.

Plus

10 octobre

Compte-rendu du colloque du 5 octobre sur les salles de consommation

Communiqué du Réseau Français de Réduction des risques.

Dossier participant Conférence-Débat du 5 octobre 2011

Plus

07 octobre

Les salles de consommation à moindre risque, un dispositif en expansion... sauf en France

Communiqué de presse du Réseau Français de Réduction des risques.

Plus

04 octobre

Les obstacles à l'implantation de sites d'injection supervisée demeurent

Les obstacles à l'ouverture de sites d'injection supervisée (SIS) restent nombreux au Québec en dépit de la décision favorable rendue la semaine dernière par la Cour suprême. Pendant des mois, le ministre de la Santé, Yves Bolduc, a dit qu'il attendrait le jugement avant de se prononcer. Maintenant, il attend d'en avoir fait l'analyse.

Plus

03 octobre

L'ADDICQ réclame des services d'injection supervisée au Québec

La mise en place de services d'injection supervisée (SIS) québécois est réclamée par l'Association pour la Défense des Droits et l'Inclusion des personnes qui consomment des drogues du Québec (ADDICQ). Elle en fait la demande quelques jours après que la Cour suprême ait statué que le centre d'injection supervisée Insite de Vancouver pouvait continuer à offrir ses services.

Plus

03 octobre

Les salles de "shoot" font débat à l'Hôtel de ville

Jean-Marie Le Guen, adjoint au maire de Paris chargé de la Santé Publique et des relations avec l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, ouvrira, mercredi à 17h30 à l'Hôtel de Ville, la conférence-débat sur les salles de consommation à moindres risques, organisée en partenariat avec la région Île-de-France et l'association Auto-support des usagers de drogues (ASUD). Les représentants de Rotterdam, Bilbao et Vancouver (médecins, forces de l'ordre, élus locaux, chercheurs) présenteront à cette occasion leurs expériences locales et viendront débattre avec le public.

Plus

03 octobre

Le maire Watson ne veut pas d'un «Insite» ottavien

Le maire d'Ottawa Jim Watson affirme qu'il fermerait la porte à toute demande éventuelle pour l'ouverture d'un site d'injection supervisé dans la capitale.

Plus

30 septembre

La Cour suprême dit OUI aux centres d'injection supervisés

Des centres d'injection de drogue supervisée pourraient voir le jour un peu partout au pays, après une décision de la Cour suprême du Canada qui contrecarre le désir du gouvernement conservateur de les interdire.

Plus

September 27

Top court to rule Friday on Vancouver's supervised injection site

The Supreme Court of Canada will announce Friday its landmark decision on Vancouver's supervised injection site for addicts.

Plus

September 14

Die Fixer sind älter geworden

Vor zwanzig Jahren waren Fixerräume heftig umstritten – heute sind sie eine Selbstverständlichkeit. In den vier Kontakt- und Anlaufstellen der Stadt Zürich können Drogenabhängige unter hygienischen Bedingungen ihren Stoff konsumieren.

Plus

12 septembre

Maintenant les toxicomanes fixent dans une ambulance

Un nouveau projet pour les toxicomanes va surgir dans la campagne électorale. Le Bloc rouge promet des salles d'injection de drogue, si on leur donne le pouvoir. Le gouvernement rejette.

Plus

August 25

Drug injecting centre sought

COMMUNITY groups want medically supervised injecting centres to be put back on the agenda for the Fortitude Valley area.

Plus

21 août

Le premier local d'injection de Suisse fête ses 25 ans

Il y a 25 ans, à l'automne 86, le premier local d'injection de Suisse ouvrait ses portes à Berne. Les toxicomanes peuvent, depuis, venir se piquer dans de bonnes conditions d'hygiène. Un modèle qui a fait école, surtout en Suisse alémanique.

Plus

August 12

Brisbane injecting room 'a must'

The man behind the controversial Kings Cross injecting room says Brisbane must follow suit to provide a safe environment for addicts. Australian Drug Law Reform Foundation president Alex Wodack said Brisbane had a different drug scene to Sydney, but the city needed to acknowledge it had a rising drug problem.

Plus

04 août

Hépatite : On a mis 30 ans avant de le soigner

Atteint de l'hépatite C, Roland Parisien aura attendu plus de 30 ans avant de se faire soigner, par méconnaissance de cette maladie. À l'occasion de la Journée mondiale contre l'hépatite, qui se tient aujourd'hui, il tient à mettre la population en garde contre cette « maladie sournoise ».

Plus

29 juillet

Toxicomanie : Cactus reporte son projet de centre d'injection supervisée

L'organisme d'aide aux toxicomanes Cactus reporte l'ouverture d'un centre d'injection supervisée à Montréal. Selon le président du conseil d'administration de Cactus, l'avocat Louis Letellier de St-Just, le projet, qui aurait dû être réalisé au mois de juin n'est pas abandonné pour autant.

Plus

28 juillet

Santé publique : Un groupe réclame des centres d'injection supervisés partout au Canada

Des centres d'injection supervisés devraient être ouverts dans toutes les régions du pays afin de freiner la propagation des virus de l'hépatite B et C, soutient une coalition qui réclame une approche plus énergique dans la lutte contre ces maladies infectieuses.

Plus

01 juillet

Toxicomanies : Lemorton dénonce la vision sécuritaire et moraliste de l'UMP

Présidente du groupe d'Études sur les Toxicomanies à l'Assemblée Nationale, la député socialiste de Toulouse, Catherine Lemorton, membre de la mission bicamérale Sénat/Assemblée Nationale sur le sujet, indique aujourd'hui avoir voté contre « le rapport qui est sorti après 6 mois d'auditions et dont les conclusions semblaient écrites par avance ».

Plus

29 juin

Le rapport de la Mission parlementaire : incohérences, approximations et mauvaise foi !

Communiqué de presse du Réseau Français de Réduction des risques.

Plus

29 juin

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 29 juin 2011

La Mission d'information examine le rapport de Mme Françoise Branget, corapporteure pour l'Assemblée nationale, et de M. Gilbert Barbier, corapporteur pour le Sénat.

Rapport provisoire d'information sur les toxicomanie (Mission d'information Assemblée Nationale/Sénat), Juin 2011

Contribution des députés du groupe SRC et de sénateurs du groupe socialiste membres de la mission bicamérale sur les toxicomanies, 4 juillet 2011

Plus

28 juin

Salles de shoot : la polémique relancée

La fin de non-recevoir opposée par un récent rapport parlementaire à la dépénalisation du cannabis et aux salles d'injection supervisées scandalise les partisans d'un débat sur ces sujets controversés, qui y voient un document "à charge", dans la ligne du gouvernement.

Plus

27 juin

Un pré-rapport parlementaire contre la dépénalisation et les salles de consommation

La dépénalisation de l'usage du cannabis constitue "une impasse éthique et juridique" et les salles de consommation de drogue sont une "option hasardeuse", selon un pré-rapport d'information parlementaire sur les toxicomanies dont l'AFP a obtenu des extraits lundi.

Plus

27 juin

Nice : piquée par une seringue usagée en allant à la plage

Pour Stéphane Akoka, le responsable d'« Entractes », "cet accident illustre la nécessité de salles de consommation. « Notre local n'est pas un lieu de consommation. Un des effets pervers c'est que les usagers, qui souvent n'ont pas de maison, consomment à proximité. Et même si on les sensibilise et qu'on leur explique comment jeter le matériel pour limiter les risques, il y a parfois des problèmes »."

Plus

18 juin

Piquerie supervisée dans St-Roch : le conseil de quartier mis en demeure

Le projet de piquerie supervisée dans la Basse-Ville continue de faire des vagues. La firme Leblond & Associés a mis en demeure le Conseil de quartier Saint-Roch de cesser «toute démarche» relative à un éventuel centre d'injection. Un avis qui n'a toutefois pas empêché le C. A. du conseil de quartier de se prononcer en faveur d'un tel service pour les toxicomanes.

Plus

16 juin

Les salles de shoot en attente

Autre sujet récemment relancé à Paris, l'expérimentation d'une salle de shoot dans la capitale semble pour le moment très difficile à mettre en œuvre. Les salles de consommation de drogue à moindre risque sont des lieux spécifiquement destinés au consommateur de drogues dures, dont l'objectif est de les sortir de la spirale de la précarisation.

Plus

15 juin

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 15 juin 2011

Plus

13 juin

Cactus Montréal : l'attente

« Attends, je vais me laver les mains », me dit Jean-François Mary en m'accueillant chez Cactus Montréal, le Centre d'action communautaire auprès des toxicomanes utilisateurs de seringues. Comme tous les matins, il vient de terminer sa corvée de ramassage de seringues derrière la ruelle, et veut éviter tout risque de contamination.

Plus

09 juin

Livre Blanc de l'Addictologie : 100 propositions pour réduire les dommages des addictions en France

Proposition 49 : Soutenir des dispositifs innovants en direction de populations particulières (notamment des centres de consommations supervisées), les actions dans les lieux festifs et auprès des publics précaires.

Plus

09 juin

TRIBUNE - Le Président de la MILDT préfère la philosophie à la santé des Français !

Dans un communique de presse daté du 8/06/2011, Nora BERRA, Secrétaire d'Etat chargée de la Santé, se prononce contre la légalisation et la dépénalisation du cannabis : "Je considère que les interrogations philosophiques s'arrêtent tout simplement là où commence la santé des Français et de leurs enfants !". Rappelons que sur le débat des salles de consommation à moindre risque, Etienne APAIRE, Président de la MILDT, déclarait « ces centres sont discutables sur un plan philosophique. » (Le Monde, 10/08/2010). M. APAIRE semble, sans surprise, donner peu de place à la santé des Français. Le débat philosophique l'intéresse plus que les preuves scientifiques !!!!

08 juin

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 8 juin 2011

Plus

June 07

Project Primer: Safe injecting rooms

Victorian Premier Ted Baillieu recently blocked plans by the Yarra Council to open a supervised injecting centre in the inner-city suburb of Richmond. Meanwhile, Sydney's Medically Supervised Injecting Centre in Kings Cross has just celebrated its tenth anniversary amid massive controversy over its effectiveness. So what are the major arguments for and against safe injecting rooms? The 7PM Project is here to help with an equally-ill-informed summary of both sides of the debate.

Plus

03 juin

Centre d'injection supervisée: Cactus repousse son projet au centre-ville

Les appuis se multiplient en faveur des centres d'injection supervisée. Il y a un mois, une étude scientifique a conclu qu'ils aident à sauver des vies. Puis, dans un rapport publié hier, plusieurs personnalités déclarent que les gouvernements devraient les soutenir plutôt que de poursuivre la traditionnelle « guerre contre la drogue ».

Plus

01 juin

Les sites d'injection réduisent le nombre de seringues rejetées

La quantité de déchets liés à la consommation d'héroïne, comme les seringues abandonnées, a diminué de 46% après l'ouverture d'une clinique d'injection supervisée dans un quartier de Montréal en 2005, révèle une étude.

Plus

01 juin

Contribution de la science au débat sur les salles d'injection

Le débat public sur les salles d'injection de drogues médicalement supervisées a émergé l'été dernier après la remise aux pouvoirs publics d'une expertise collective de l'Inserm préconisant d'expérimenter et d'évaluer, en France, cet outil de réduction des risques.

Plus

01 juin

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 1er juin 2011

Plus

May 29

How will supervised injecting facilities affect you

Although I occasionally have guest articles here on Injecting Advice they do tend to be ones where I've asked the writer if they'll do it for me. But this week I read a great opinion piece by Kathryn Daley about peoples arguments against supervised injecting facilities. This piece deserves to be seen by more people (and more people should read her great blog) so I asked her if she'd let me repost it here. (Please note that Kat is Australian so there are some references to localised politics.)

Plus

25 mai

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 25 mai 2011

Plus

May 24

Drug injecting rooms: what do you think?

With the recent controversy surrounding proposed drug injecting rooms in Melbourne, Richelle Hunt has travelled to Kings Cross to investigate how they work - and if they work.

Plus

19 mai

Les Verts veulent ouvrir une salle de "shoot" à la Croix-Rousse (Lyon)

Une salle de "shoot" sur le plateau de la Croix-Rousse ? C'est le projet soutenu par la nouvelle conseillère générale du 4e, Raymonde Poncet (verts).

Plus

May 18

Insite activist threatens ‘civil disobedience' in Vancouver

If the federal government seeks to permanently shutter Insite, Vancouverites can anticipate a loud and unrelenting outcry from advocates, health care professionals and drug users who support the Downtown Eastside supervised injection site.

Plus

May 17

Health, Harm reduction and the Law: The Insite case and the future of Canadian Drug Policy

This May, the Supreme Court of Canada is set to hear the Federal Government's Appeal of the decision to allow the Insite supervised injection facility to continue to operate. On the evening of May 17th, join Pivot Legal Society, the SFU Woodwards Community Engagement Office and moderator Donald MacPherson for a forum exploring what this case is all about and what the Supreme Court's decision will mean for people living with addictions and for the future of Canadian drug policy. We will see footage straight from the courtroom in Ottawa. We will hear from Monique Pongracic-Speier, lawyer on the case and a representative from Insite. Dr. Thomas Kerr of the Centre for Excellence in HIV/AIDS and Maxine Davis, Executive Director of the Dr. Peters Aids Foundation with offer an assessment of the health impacts of this decision. Plaintiff Dean Wilson will reflect on his journey through the court process and Downtown Eastside activists Bud Osborn and Dave Murray will talk about what the fight for a legal supervised injection facility has meant to them and their community.

Plus

17 mai

TRIBUNE - Salles de consommation : Idéologie contre science ?

Combien d'études démontrant les résultats positifs des salles de consommation à moindre risque (SCMR) faudra-t-il pour que le Président de la MILDT (Mission Interministérielle de Lutte contre la Drogue et la Toxicomanie), Etienne Apaire et le Premier Ministre, François Fillon aillent de l'avant dans ce dossier ?

Plus

May 17

Vic council considers injecting rooms

A Melbourne inner city council is trying to garner support for a safe heroin injecting room in an attempt to get drug dealers and addicts off their streets.

Plus

May 17

If a drug policy works, Harper wants nothing to do with it

A scene that said much about Prime Minister Stephen Harper unfolded last week at the Supreme Court of Canada.

Plus

15 mai

Centres d'injection supervisés : Point de Repères confiant d'arriver à un consensus

Québec - Malgré l'opposition de la Société de développement commercial du centre-ville, le directeur de l'organisme d'aide aux toxicomanes Point de Repères, Mario Gagnon, s'est dit confiant samedi de pouvoir convaincre les commerçants de donner leur bénédiction à son projet de centre d'injection supervisé.

Plus

15 mai

Insite doit rester, estime un commerçant vancouvérois

L'homme d'affaires Mark Brand n'a pas peur des aiguilles. L'entrepreneur est catégorique : le centre d'injection supervisé Insite ne doit pas quitter le centre-ville de la côte Ouest. La survie et la relance du quartier défavorisé en dépendent.

Plus

May 14

Insite's next battle: supervised inhalation

Insite's inhalation room was built to mirror those established in Europe. More than 40 facilities with both injection and inhalation areas were operating in the Netherlands, Germany and Switzerland by late 2003. Insite opened in September, 2003, six years after Vancouver Coastal Health declared a public health emergency in the Downtown Eastside.

Lettres de demande de salle d'inhalation à moindre risque

Plus

14 mai

Loin du consensus sur le projet de site d'injection supervisée

Le Conseil de quartier de Saint-Roch consulte les parties prenantes du milieu. Un site d'injection supervisée (SIS) au centre-ville de Québec contribuera-t-il positivement et sur le long terme à la qualité de vie du plus grand nombre? Voilà la question que se pose le Conseil de quartier de Saint-Roch. La question est simple, les réponses le sont moins et, surtout, divergent d'un groupe à l'autre.

Plus

13 mai

En finir avec les overdoses ? Les salles de consommation supervisée sauvent des vies

La semaine dernière, le journal scientifique "The Lancet " a publié une étude sur la salle d'injection supervisée de Vancouver qui démontre que son installation y a réduit de manière drastique les overdoses mortelles.

Plus

13 mai

Conférence de JP Tillement, (CNPERT) : Les salles d'injection supervisées, un remède pire que le mal ?

Rappelons l'essentiel de ce projet : créer des salles d'injection, lieux sécurisés où un toxicomane pourrait s'injecter par voie intraveineuse une substance qu'il apporterait, qu'il pourrait dissoudre dans de l'eau, utilisant une seringue qui lui serait fournie (à usage unique) dans des conditions d'asepsie. L'intention peut sembler généreuse, éviter que l'injection ne se passe dans la rue, apporter un minimum d'hygiène et permettre au toxicomane de (retrouver) trouver un contact avec des professionnels de santé. Ce projet est irréaliste et très dangereux car il néglige des risques majeurs tant pour l'utilisateur que pour la société. En voici quelques uns : Pour lire la suite cliquez sur Salles d injection supervisées puis sur « Ouvrir ».

Plus

13 mai

Basse-Ville : Centre d'injection supervisée à Québec : la question sera débattue samedi

Un centre d'injection supervisée devrait-il ouvrir ses portes au centre-ville de Québec ? Voilà la question qui sera débattue, samedi, à l'invitation du conseil de quartier de Saint-Roch.

Voir l'ensemble des mémoires

Plus

12 mai

Services d'injection supervisée (SIS) : Cactus Montréal soutient le centre Insite

Cactus Montréal s'associe à la cause du centre Insite de Vancouver, le seul à offrir des services d'injection supervisée (SIS) au pays, qui se trouve devant la Cour suprême du Canada depuis jeudi.

Plus

12 mai

Services d'injection supervisée : pour le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité

La Cour suprême du Canada entendra aujourd'hui la cause qui oppose le gouvernement fédéral et Insite, le service d'injection supervisée (SIS) de Vancouver. Le gouvernement avait fait appel de la décision de la cour suprême de Colombie-Britannique qui établissait qu'Insite relève de la compétence du gouvernement provincial et que ce service n'enfreint pas les lois fédérales en matière de santé ou de drogues en raison des éléments énoncés dans la Charte canadienne des droits et libertés.

Plus

11 mai

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 11 mai 2011

Plus

11 mai

Les infirmières et infirmiers de la Colombie-Britannique seront présents sur les marches de la Cour Suprême du Canada

...avant le début d'une audience critique jeudi prochain, Ils se trouvent actuellement à Ottawa pour intervenir au nom d'Insite, la précieuse clinique d'injection supervisée de Vancouver qui sauve des vies et place les toxicomanes dans des centres de désintoxication et des foyers plus sûrs.

Plus

10 mai

Des élus planchent sur les « salles de shoot »

Quinze députés et sénateurs élaborent un rapport de mission sur la toxicomanie en France. Ils sont venus à Bordeaux. Pour un état des lieux.

Plus

10 mai

Le maire de Vancouver à la défense du site Insite

Le maire de Vancouver et cinq de ses prédécesseurs demandent au gouvernement fédéral de reconsidérer son opposition au site d'injection supervisé «Insite».

Plus

10 mai

Centre d'injection supervisée Insite - L'attitude du gouvernement Harper «honteuse»

La position du gouvernement Harper, qui tente par tous les moyens de forcer la fermeture du centre d'injection supervisée Insite, à Vancouver, est «honteuse», selon le principal syndicat des infirmières de cette province.

Plus

10 mai

Salle de shoot : un prochain ouragan de désinformation par Familles de France.

Plus

09 mai

L'avenir du centre d'injection supervisé INSITE est en jeu

La présidente du syndicat des infirmières de la Colombie-Britannique (BCNU), Janice Buchanan a déclaré lundi qu'il était honteux que le gouvernement fédéral continue de tenter de fermer les portes du centre d'injection supervisé INSITE et de criminaliser le travail d'infirmières qui offrent des soins de santé justifiables à un groupe vulnérable.

Plus

May 06

Discussion to shed insight on Insite

The man who penned the Four Pillars drug strategy says there are simply too many questions swirling around the government's legal battle against Insite to predict what may happen. Donald MacPherson, the former drug policy co-ordinator for the City of Vancouver, said all eyes will be on Ottawa next week when the federal government goes to the Supreme Court of Canada in an attempt to shut down the Vancouver supervised injection site.

Plus

30 avril

Centre d'injection supervisé : forme de consultation dénoncée

Québec - L'organisme qui milite en faveur de l'arrivée à Québec d'un centre d'injection supervisé pour les utilisateurs de drogues injectables, Point de Repères, dénonce la formule de la consultation publique qui aura lieu le 14 mai, au Centre récréatif Saint-Roch, pour traiter de cet épineux sujet.

Plus

30 avril

Les salles d'injection peuvent sauver des vies

Ces dernières semaines, le débat sur les salles d'injection a été à nouveau au centre du débat public par des prises de positions publiques d'acteurs politiques et par la publication récente d'articles scientifiques et d'avis. Ce débat avait été introduit cet été, suite à la remise d'une expertise collective de l'INSERM préconisant d'évaluer l'intérêt d'expérimenter cette mesure de santé publique en France. Début avril, le Conseil National du Sida a préconisé la modification de la politique actuelle en matière de drogues et a réaffirmé à cette occasion la nécessité de mettre en place des salles d'injection en France. Le 18 avril 2011, la publication d'un article dans la très prestigieuse revue scientifique The Lancet est venue confirmer les bénéfices en santé publique observés suite à l'ouverture d'une salle de consommation supervisée à Vancouver.

Plus

29 avril

Projet de site d'injection supervisée (SIS) - Le Conseil de quartier de Saint-Roch consulte les parties prenantes du milieu

Un SIS au centre-ville de Québec contribuera-t-il positivement et sur le long terme à la qualité de vie du plus grand nombre ?

Plus

29 avril

SOS Hépatites dans le cadre de la semaine de la vaccination, réclame la mise en œuvre des salles de consommation à moindres risques

L'hépatite C affecte 170 millions de personnes dans le monde. Chez 85% des personnes contaminées, s'installe une infection chronique, que l'on peut guérir dans 50 à 80% des cas, selon le génotype, avec les nouvelles molécules en autorisation temporaire d'utilisation. Mais au prix de nombreux effets indésirables assez lourds pendant parfois 48 semaines. Il n'y a pas encore de vaccin. En attendant le produit, que fait-on ?

Plus

28 avril

Cactus Montréal réclame des sites d'injection supervisée

L'organisme Cactus Montréal, qui vient en aide aux toxicomanes, croit qu'il faudra non seulement augmenter le volume de distribution de seringues pour diminuer la propagation du VIH, mais aussi implanter des sites d'injection supervisée (SIS).

Plus

27 avril

Centre d'injection supervisé: le débat s'étend hors de St-Roch

Québec - Le débat sur l'implantation d'un centre d'injection supervisé à Québec déborde des frontières de Saint-Roch pour toucher les quartiers Saint-Sauveur et du Vieux-Limoilou où le projet pourrait également voir le jour, a appris Le Soleil.

Plus

25 avril

Les libéraux en faveur des centres d'injection

Ottawa - Michael Ignatieff souhaite l'ouverture de centres d'injection supervisés à travers le Canada. Le chef libéral fédéral explique qu'il a constaté les bienfaits du centre d'injection Insite à Vancouver. «Je pense que le centre fait un travail très utile et que cela sauve des vies », a déclaré M. Ignatieff en point de presse, lundi.

Plus

22 avril

Les élus UMP de Paris réitèrent leur opposition aux "salles de shoot"

Considérant qu'en matière de toxicomanie "le seul objectif médical possible est le sevrage", les élus UMP de Paris réaffirment leur opposition aux "salles de shoot", terme qui désigne familièrement les centres de consommation supervisés.

Plus

20 avril

Sites d'injection supervisée – Question d'éthique

Avis à tous ces incrédules juchés aux balcons politiques et qui lèvent encore le nez sur les sites d'injection supervisée: une percutante étude tout juste publiée par The Lancet tisse un lien solide entre la pertinence de ces lieux controversés et 35 % de vies sauvées de plus. Que faut-il de plus ?.

Plus

20 avril

Les salles de consommation sont utiles et souhaitables

Communiqué de presse du Réseau Français de Réduction des risques.

Plus

19 avril

Le député et candidat aux primaires PS Manuel Valls favorable aux salles de consommation...

Valls dévoile son programme sur la sécurité.

Plus

19 avril

Les salles de shoot protègent de l'overdose

Alors qu'en France, le gouvernement a mis un terme au débat sur l'existence des centres de consommation de drogue supervisés, une étude canadienne montre que leur proximité permet de réduire le taux de décès par overdose.

Plus

19 avril

Centre d'injection supervisé : une étude fait état de résultats spectaculaires à Vancouver

Alors que le débat sur l'arrivée éventuelle d'un centre d'injection supervisé dans le centre-ville de Québec défraie de plus en plus les manchettes, une étude réalisée sur la piquerie supervisée de Vancouver démontre une chute de 35 % du nombre de surdoses mortelles survenues dans les environs de cet établissement.

Plus

18 avril

Cactus Montréal reporte l'ouverture de son site d'injection supervisée

Malgré une nouvelle étude favorable aux sites d'injection supervisée qui établit que le centre Insite de Vancouver réduit de 35 % la mortalité des utilisateurs de drogues injectables, Cactus Montréal reporte l'ouverture de son site initialement prévue pour cet été.

Plus

18 avril

Insite : l'idéologie ou la science ?

Co-auteur d'une étude sur l'efficacité du centre d'injection supervisé Insite à Vancouver, le Dr Thomas Kerr affirme que les électeurs devraient s'inquiéter d'un gouvernement fédéral qui prend des décisions basées sur l'idéologie et non la science.

Plus

18 avril

Baisse des décès par overdoses près des salles de shoot

Le taux de décès par overdose a été réduit de plus d'un tiers aux alentours de la première salle de consommation de drogue d'Amérique du nord mise en place il y a huit ans à Vancouver (Colombie britannique, ouest du canada), selon un article publié lundi dans the Lancet.

Plus

15 avril

Drogues : « Le gouvernement veut contrôler les chiffres »

Favorable aux salles de shoot, Jean-Michel Costes, ex-directeur de l'OFDT récemment évincé, dit avoir résisté à des pressions.

Plus

14 avril

Eviction du directeur de l'OFDT : Etienne Apaire fait l'unanimité... contre lui

Communiqué de presse du Réseau Français de Réduction des risques.

Plus

13 avril

Questionnaire Election fédérale 2011 : Les réponses

Vous trouverez, ci-joint, les réponses au questionnaire que vous nous avez fait parvenir dans le cadre des élections fédérales 2011. Nous espérons que les réponses fournies vous permettront de mieux comprendre notre action politique.

Plus

13 avril

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 13 avril 2011

Plus

April 08

Harm Reduction 2011 Beirut - Intervention du Collectif du 19 mai en séance plénière

France : a mock Supervised Injection Facility as a step forward for harm reduction.

Plus

08 avril

L'Ordre des médecins défavorable aux centres d'injections supervisés

Dans un avis rendu public sur son site internet, le conseil national de l'Ordre des médecins (Cnom) prend position contre la création de centres d'injections supervisés. Le Cnom a parfaitement conscience de la nécessité de prendre en charge les patients toxicomanes. Mais ces structures, où les usagers de drogues peuvent venir s'injecter des drogues qu'ils apportent sous la supervision de personnel qualifié (lire le rapport de l'Inserm), lui paraissent dangereuses à plusieurs titres. « On lève un interdit, on accepte l'injection d'un produit illicite et on brouille le message pour les jeunes générations, sans réduire pour autant le trafic de drogues », argumente le Dr Patrick Romestaing, président de la section santé publique et démographie médicale du Cnom Le Cnom soulève aussi la question de la responsabilité des praticiens. « Le médecin peut-il être à la fois témoin, et quelque part, complice d'un patient qui s'injecte devant ses yeux une drogue illicite ? Et que se passera-t-il, si malgré son intervention, l'usager décède par overdose ? », s'interroge le Dr Romestaing. Il existe, certes, des centres d'injection en Hollande, en Allemagne, en Suisse, en Espagne et en Australie. Mais l'Ordre rappelle que la Mildt a évalué leur fonctionnement à un million d'euros par an. Pour l'Ordre, il serait préférable de s'appuyer sur les centaines de structures qui existent déjà sur le territoire (centres d'accompagnement et d'aide à la réduction des risques des usagers des drogues, centre des soins, d'accompagnement et de prévention à l'addiction) et de favoriser l'approche sociale en prévoyant des lieux d'hébergement pour ces patients. Avec cet avis défavorable, le Cnom rejoint la position de l'Académie de Médecine et celle du Pr. Etienne Apaire, président de la Mildt.

Plus

April 07

Layton still supports injection site

Courtenay, B.C. - Jack Layton says the NDP will continue to stand behind a controversial safe injection site in Vancouver, which the federal government is fighting to shut down in Canada's top court.

Plus

06 avril

Observatoire des drogues: le directeur se dit évincé

Le directeur de l'Observatoire des drogues et de la toxicomanie Jean-Michel Costes ne sera pas reconduit dans ses fonctions, a-t-il annoncé mercredi à l'AFP, jugeant faire les frais de ses désaccords avec le président de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue (Mildt).

Plus

06 avril

Conseil National du Sida - L'impact des politiques relatives aux drogues illicites sur la réduction des risques infectieux

A l'occasion de son audition devant la mission commune d'information de l'Assemblée nationale et du Sénat sur les toxicomanies, le Conseil national du sida rend public une Note valant avis sur l'impact des politiques relatives aux drogues illicites sur la réduction des risques infectieux.

Plus

05 avril

Piquerie supervisée dans St-Roch: ferme opposition des commerçants

Québec - Les commerçants de St-Roch s'opposent fermement à l'implantation d'une piquerie supervisée dans leur quartier.

Plus

04 avril

St-Roch : Les résidents seront consultés sur un projet de site d'injection supervisé

À Québec, l'arrivée possible d'un site d'injection supervisé en Basse-Ville fera l'objet d'une consultation publique le 14 mai au Centre Saint-Roch.

Plus

03 avril

Bulletin ENCOD 74

Question : En 2009 la France n'a pas soutenu l'introduction du terme "réduction des risques" parmi les objectifs des politiques des drogues de l'ONU, êtes-vous toujours du même avis ? François Poinsot, représentant du gouvernement français à Vienne : "La France pense que la réduction des risques est un élément capital des politiques des drogues. Mais nous ne voulons pas faciliter l'usage, donc nous ne permettront pas l'installation de salles de consommation supervisées."

Plus

April 02

Montreal campaigns for safe injection sites

A local health advocacy group is stepping up its campaign for a safe injection site in Montreal. On March 21, members and allies of the group l'Association pour la Défense des Droits et l'Inclusion des personnes qui Consomment des drogues du Québec (ADDICQ) marched through eastern downtown and Old Montreal, demanding that the city government and police respect the rights and dignity of drug addicts in the streets.

Plus

30 mars

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 30 mars 2011

Plus

30 mars

Philippe Goujon : Non aux salles de shoot en France

Aux yeux de leurs opposants, les salles de consommation de drogues apparaissent comme une entreprise visant à encourager la consommation de stupéfiants, à affaiblir l'efficacité de la politique française de réduction des risques et sont un foyer potentiel de désordre à l'échelle des quartiers où elles sont implantées.

Plus

29 mars

Quai 9 : une salle d'injection au cœur de Genève

Le Quai 9 à Genève, géré par l'association Première Ligne, est une des premières expériences de mise en service d'un lieu d'injection et de consommation de drogues dans une grande ville d'Europe. En dix ans d'existence, elle témoigne de l'insertion réussie d'un lieu d'accueil d'usagers de drogues dans l'espace urbain.

Plus

29 mars

Appui aux piqueries supervisées

Québec - Les organismes québécois d'aide aux toxicomanes qui souhaitent mettre sur pied des piqueries supervisées ont reçu un appui indirect du Procureur général du Québec, a appris Le Soleil.

Plus

23 mars

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 23 mars 2011

Plus

21 mars

L'A.N.P.A.A. est favorable à l'ouverture des salles de consommation à moindre risque

Explications d'Alain Rigaud, Président de l'Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie.

Plus

17 mars

Les services d'injection supervisée : un besoin de la communauté !

Mario Gagnon, le directeur général de l'organisme Point de repères, propose de mettre sur pied une «piquerie assistée» à Québec. Il explique pourquoi il considère qu'il ne s'agirait pas là d'un nouveau problème, mais d'une solution.

Plus

16 mars

Les salles de consommation de drogues : entre santé et sécurité publiques

Faut-il ouvrir des salles où consommer de la drogue sous surveillance médicale ? Ces salles diminuent-elles les risques liées aux toxicomanies ? Et où les implanter : en cœur de ville ? Marie Jauffret-Roustide revient ici sur les enjeux de ce débat en soulignant la dimension spatiale de la prévention sanitaire.

Plus

11 mars

Baisse régulière du taux d'infection au VIH en C.-B.

Précurseur en matière de lutte contre le SIDA, le Dr Julio Montaner, reconnu mondialement pour ses travaux sur la maladie, est un fervent défenseur du centre d'injection Insite, ouvert en 2003 dans le Downtown Eastside à Vancouver. En dépit de la menace de fermeture brandie par le gouvernement fédéral, le coordinateur du programme de recherche sur le SIDA à l'hôpital Saint-Paul de Vancouver a prouvé avec ses équipes l'efficacité de la trithérapie sur les toxicomanes atteints du virus, faisant de la Colombie-Britannique un exemple en la matière.

Plus

09 mars

Crack en Ile-De-France : l'échec du tout répressif

Communiqué de presse du Réseau Français de Réduction des risques.

Plus

09 mars

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 9 mars 2011

Plus

02 mars

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 2 mars 2011

Plus

01 mars

Site d'injection supervisé : En attendant le ciel bleu

Plus

February 25

Harm-reduction groups enter legal fray over safe-injection site

The Supreme Court of Canada has allowed a group of health care, civil liberties and harm-reduction agencies to intervene on behalf of Vancouver's safe-injection site.

Plus

25 février

Lutte contre les addictions : Pour l'expérimentation de salles de consommation supervisée

Soutenue par des acteurs de premier plan, la mise en place en France à titre expérimental de salles de consommation supervisée, où les usagers de drogue peuvent consommer sous contrôle médical, est battue en brèche par le gouvernement. Cette note montre qu'un tel dispositif s'inscrit pourtant dans la droite ligne de la politique de réduction des risques qui a porté ses fruits en France depuis les années 1980. Il offre une réponse efficace aux problématiques de santé et de sécurité publiques liées à la consommation de drogue, comme l'attestent les expériences menées dans d'autres pays. Malgré les arguments scientifiques en faveur d'une telle démarche pragmatique de réduction des dommages, le gouvernement se cramponne à la chimère d'une "société sans drogue".

Plus

16 février

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 16 février 2011

Plus

16 février

Colloque : Les salles de consommations à moindres risques : Si nous dépassionnions le débat ?

9h 00 à 17h 30 au Parlement Européen (Strasbourg). Ces dernières années ont été marquées par de réels progrès en matière de réduction des risques dans le champ des addictions : accès facilité au matériel de prévention, nette diminution de la prévalence du VIH et développement d'une politique de santé publique contre les contaminations par les virus de l'hépatite B et de l'hépatite C. Toutefois, force est de constater l'existence d'un noyau dur des pratiques d'injection de substances psychoactives. En effet, la persistance de l'injection pose aujourd'hui un problème difficile à l'ensemble des acteurs de soins dans le champ des addictions. Elle génère le maintien du risque d'extension des infections afférentes à ces pratiques, ainsi que de la dépendance durable aux substances injectées. Avec l'ouverture de salles de consommation à moindres risques, l'expérience internationale a montré qu'elles permettaient d'accueillir des groupes d'usagers de drogues injecteurs, d'assurer leur sécurité sur le plan sanitaire, de diminuer la morbidité et la mortalité dues aux overdoses, de réduire les risques de contaminations infectieuses, en favorisant l'accès aux dispositifs de soins. Ces salles de consommation à moindres risques bénéficient à la communauté en diminuant les risques sociaux liés à ces pratiques. L'ouverture de salles de consommation à moindres risques en France ne saurait nullement être une incitation à la consommation des drogues. Elles sont bien plutôt le volet manquant aux soins coordonnés actuellement mis en place dans le champ des addictions.

Plus

09 février

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 9 février 2011

Plus

02 février

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 2 février 2011

Plus

26 janvier

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 26 janvier 2011

Plus

26 janvier

Les conventions internationales sur les stupéfiants n'interdisent pas les Salles d'injection supervisée !

Communiqué de presse du Collectif du 19 mai.

Plus

19 janvier

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 19 janvier 2011

Plus

12 janvier

Compte rendu de la mission d'information commune Assemblée nationale/Sénat sur les toxicomanies du 12 janvier 2011

Plus