> > > 2010

 

29 novembre

Toulouse dit OUI aux « salles de shoot »

Ce matin, le Conseil municipal de la ville se réunissait pour la 8ème fois cette année. Si de nombreux points ont été abordés, c’est surtout la création de centres d’injections surveillés qui a fait débat.

Plus

Octobre

LIVRE : Salles de shoot ? Un regard engagé en faveur de l'expérimentation

LIVRE : Salles de shoot ? Un regard engagé en faveur de l'expérimentation de structures d'accueil avec possibilité de consommer à moindre risque des drogues

Les "salles de shoot" ou, terme moins sensationnel, les structures d'accueil avec possibilité de consommer à moindre risque des drogues, ont défrayé la chronique cet été 2010 jusqu'à ce que le Premier Ministre français déclare qu'elles n'étaient « ni utiles, ni souhaitables ». Pourtant, ces structures existent déjà au Canada, en Australie et dans six pays européens (Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Norvège et Luxembourg) et les résultats des évaluations sont tous favorables tant pour la collectivité du point de vue de la lutte contre la toxicomanie et la délinquance que pour la santé publique et individuelle. En France, c'est le collectif du 19 mai, regroupant les associations ANITeA, Act up Paris, ASUD, SOS Hépatites IDF, Safe, Gaïa Paris, salledeconsommation.fr et SOS Drogue International qui travaille à la question de la mise en oeuvre de projets pilotes.
Le présent ouvrage est une aide à la réflexion pour une expérimentation de ce dispositif de réduction des risques.

Plus

19 octobre

"S'il y avait eu des salles de shoot à mon époque, il y aurait eu moins d'overdoses"

Le Conseil Municipal de Parisa voté ce mardi 19 octobre l'ouverture d'une salle de consommation de drogue. En juin, l'Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale) s'était dit favorable à l'essai. En France on parle de réduction des risques plutôt que des méfaits, ce qui sous-entend une politique centrée autour de l'usager, mais pas forcément pour l'accompagner vers l'abstinence.

Plus

14 & 15 octobre

Vidéo du Forum "Salles de consommation" - 3èmes Rencontres nationales Réduction des risques liés ) l'usage de drogues - AFR

Plus

Octobre

MILDT - A propos des salles de consommation

Cet été, les médias se sont fait l'écho d'un débat concernant le choix du gouvernement de poursuivre sa politique volontariste de lutte contre les drogues et les toxicomanies sans qu'il soit nécessaire d'installer des salles de consommation supervisée, structures où les usagers de drogues peuvent venir s'injecter des drogues qu'ils apportent, sous la supervision d'un personnel qualifié. La politique de réduction des risques, dédiée aux usagers de drogues dépendants étant au centre de ce débat, il nous est apparu nécessaire d'apporter quelques précisions.

PAGE RETIREE EN SEPTEMBRE 2012

Plus

24 septembre

Le syndicat France Police POUR les SCMR

Communiqué de presse "oui à l'ouverture de salles de shoot"

Plus

12 août

Drogue : le veto de Fillon n'éteint pas le débat

Le président du Sénat, Gérard Larcher, propose une mission parlementaire. Jean-Claude Gaudin veut accueillir des centres de shooting à Marseille. 

Plus

12 août

« Salles d’injections » : La faute de Matignon

François Fillon dit malheureusement non à une expérience de réduction des risques chez les toxicomanes réclamée par les professionnels et certains de ses ministres. 

Plus

09 août

Centres d'injection pour toxicomanes : Ça grogne dans les rangs de l'UMP

Tandis que Françoise Branget, députée UMP de Besançon, a envoyé une lettre ouverte à la ministre de la Santé, quatorze autres députés UMP viennent de se prononcer contre l'ouverture de « salles de shoot ».

Plus

23 mars

Quai 9 : la salle d’inhalation fait le plein

Ce type de consommation est moins dangereux que l’injection. Aucune overdose n’est à déplorer parmi les usagers de cette nouvelle salle.

Plus

21 mars

The president of the International AIDS Society, Professor Julio S. G. Montaner, wrote Roselyne Bachelot-Narquin, Ministry of Health

Plus

03 février

Christophe Mani : « Le Quai 9 résout plus de problèmes qu'il n'en pose »

Pour lui, les vrais chiffres de la toxicomanie croisent d'abord ceux des professionnels de l'urgence médicale. « En 2009, nous avons dû faire appel à l'ambulance à 54 reprises, contre moins de 40 fois les années précédentes », déclare Christophe Mani, le directeur de Première ligne, association qui gère le Quai 9. La vie d'un usager du local d'injection à sauver. Commentaire de son responsable: « Des gens en danger qui seraient peut-être morts d'overdose dans une allée ou chez eux. »

Plus

02 février

Vœu présenté par Pierre-Yves Bournazel, patron de l'UMP, dans le 18e arrondissement de Paris

Le vœu présenté par Pierre-Yves Bournazel, patron de l'UMP, dans le 18e arrondissement de Paris, est consécutif à un projet de délibération présenté au conseil général mi-décembre 2009, par la majorité PS. : la signature d'une convention avec l'association Elus, santé publique et territoires « pour l'attribution d'une subvention afin de mettre en place une démarche de réflexion, d'expertise et de qualification sur les salles de consommation à moindres risques pour les toxicomanes ».

Plus

21 janvier

Appel pour l'expérimentation de salles d'accueil et de consommation de drogues à moindres risques à Paris

Si la politique de réduction des risques (mise à disposition de seringues, traitement de substitution…) a montré son efficacité en diminuant les taux d'infection par le VIH et le nombre d'overdoses chez les usagers de drogues, elle ne peut éviter la persistance de consommation dans les lieux publics par des usagers de drogues très précarisés. Sans résoudre ce problème, la répression qui s'abat sur ces usagers les plus exposés qui sont aussi les plus touchés par les maladies infectieuses (VIH, hépatite C…) amplifie les prises de risque en les éloignant des dispositifs sociosanitaires et en les enfermant encore un peu plus dans leur statut d'exclus. Sans parler de l'insupportable gêne que ces comportements représentent au quotidien pour les habitants de ces quartiers, notamment à Paris. C'est pour tenter de répondre à ces situations que la politique française doit s'appuyer sur celles de nos voisins européens et expérimenter des salles de consommation de drogues à moindres risques : une vraie réponse d'accompagnement sanitaire, social et éducatif, et non des lieux de perdition comme certains s'évertuent à le redouter.

Plus

January 15

B.C. court rules Vancouver's Insite safe injection site can stay open

The B.C. Court of Appeal has dismissed a federal government appeal, which means InSite, the Vancouver supervised safe-injection site that was the first of its kind in Canada, will remain open..

Plus

12 janvier

Salles de consommation à moindre risque : Lettre ouverte à M. Jean-François LAMOUR, Député et Chef de fil de l'UMP Paris au Conseil de Paris par Christophe Mani, directeur de Première ligne à Genève (Suisse)

Espaces d'accueil et d'injection, salle de consommation supervisées sont les termes bien plus appropriés que salle de shoot ou drogatoriums pour désigner les lieux qui n'existent certes pas en France, mais qui ont largement fait leurs preuves dans d'autres pays comme la Suisse. (Voir également le courrier de réponse de J-F. LAMOUR.)

Plus