---



metrofrance.com, 11 décembre 2012

38.000 euros pour la salle de shoot

Lundi 10 décembre 2012, le conseil de Paris a adopté à la majorité une subvention à l'association Gaia qui travaille sur l'ouverture d'une salle de consommation de drogue dans la capitale. La première du genre devrait ouvrir à proximité des gares du Nord et de l'Est.

Après bien des polémiques et des débats, les "drogués" devraient avoir leur lieu de consommation officiel. Lundi 10 décembre 2012, le Conseil de Paris a en effet voté l'attribution d'une subvention de 38.000 euros pour l'ouverture d'une salle de shoot. La subvention a été accordée à l'association Gaia "qui œuvre dans le domaine de la réduction des risques sanitaires et sociaux en direction des usagers de drogues en appliquant les principes de la réduction des risques et des dommages liés à l'usage de drogues" précise la mairie de Paris dans sa délibération.

Près des gares du Nord et de l'Est

La première salle de shoot devrait ouvrir entre les deux gares du 10e arrondissement. "Depuis quelques années, les quartiers des gares du Nord et de l'Est, certaines parties du 18e arrondissement dont la porte de la chapelle et boulevards extérieurs et le quartier de Stalingrad, sont devenues des scènes de consommation publique de drogues, rappelle la Ville dans sa délibération. Les drogues consommées et vendues sont à la fois des produits illicites (héroïne, cocaïne, crack, etc.) et des médicaments détournés de leur usage (...).
Selon la mairie de Paris, la future salle de shoot, à l'instar des salles existantes dans d'autres pays en Europe et outre Atlantique, devrait permettre de résoudre les problèmes quotidiens dans la vie de ces quartiers tels que la consommation de drogue dans les rues, entre les voitures ou dans les cages d'escalier.


Autorisation gouvernementale

"En attendant l'autorisation gouvernementale, le Conseil de Paris prend les devants et délibère d'une subvention à l'association Gaïa, précise la mairie de Paris. Ainsi, cette dernière aura les moyens de sensibiliser et d'informer les riverains, les forces de l'ordre et l'ensemble des acteurs potentiellement impliqués."

Dès le 19 octobre 2010, le conseil de Paris s'était prononcé en faveur de l'expérimentation d'au moins une salle de consommation supervisée de drogues dans la capitale. Si l'expérience est concluante, plusieurs salles pourraient ouvrir dans la capitale et en banlieue.

Source

Conseil de Paris du 10/12/2012 : Délibération - Subvention à l'association Gaïa pour le projet de SCMR


[Video - 09:44:25] Conseil de Paris du 10/12/2012 : Délibération - Subvention à l'association Gaïa pour le projet de SCMR

Direct link to this page